Ontario

faire descendre

L’Ontario est le royaume des lacs. Aussi bien dans les terres agricoles fertiles du sud et dans le Bouclier canadien rocailleux et riche en minéraux que dans les basses terres herbeuses du nord, l’Ontario est riche en forêts, en milieux humides, en lacs et en cours d’eau. Dans cette province dotée de la population la plus culturellement diversifiée du Canada, le paysage est aussi exceptionnel que ses résidents. Il est toutefois évident que les Ontariens, jeunes ou vieux, dans les villes ou à la campagne, sont depuis longtemps envoûtés par leur paysage diversifié, leurs majestueux lacs et cours d’eau et l’abondance de la faune.

Pour le canard colvert comme pour la sturnelle et pour l’orignal comme pour le rat musqué, les milieux humides de l’Ontario offrent couvert et gîte à d’innombrables représentants de la sauvagine et de la faune, dont de nombreuses espèces en péril. Pour bien des gens, partout en Ontario, les milieux humides, la faune et la nature exceptionnelle font partie de leur identité. Qu’il s’agisse de pagayer dans les eaux peu profondes à l’ombre de falaises escarpées et de vallées boisées, les chasseurs et les pêcheurs apprécient, dès les premières lueurs de l’aube, la sérénité d’une randonnée sur un sentier sinueux ou le premier coup d’œil sur le majestueux pygargue à tête blanche; à chaque pas, le randonneur découvre en Ontario un refuge dans lequel on peut apprécier la nature.

Pour les autres qui ont un mode de vie plus urbain, les milieux humides sont le gage d’un avenir plus vert, où l’eau et l’air seront sains. Les milieux humides éliminent les nutriments et polluants excédentaires dans les cours d’eau de cette province. Ils emmagasinent le carbone, qui aggraverait normalement le changement climatique. Ils amortissent l’effet des marées et des violentes tempêtes qui menacent d’inonder nos collectivités.

Où que vous soyez en Ontario, dans le sud, le centre ou le nord, les milieux humides sont de précieuses richesses naturelles, et notre travail consiste à conserver ces lieux spectaculaires pour que les canards, les poissons et le grand public puissent en profiter pendant des générations à venir.

Pourquoi les milieux humides de l’ontario sont menacés

Quarante pour cent des Canadiens vivent en Ontario. Les villes se développent. L’industrie progresse. L’agriculture s’étend. Le fardeau est lourd à supporter pour l’environnement. La pollution, le changement climatique et les vocations contradictoires du territoire pèsent sur nos forêts, nos milieux humides, nos lacs et nos cours d’eau. Les milieux humides constituent une solution naturelle.

Ensemble résidentiel près d’un milieu humide en Ontario.© CIC

Les vocations contradictoires du territoire

Partout dans cette province, on construit des habitations et des entreprises nouvelles pour servir une population grandissante. Dans le sud de l’Ontario, l’agriculture s’est intensifiée pour nourrir cette population et rivalise avec l’étalement urbain, les projets énergétiques et les besoins en infrastructure. Quelle est la place de la nature? Il est plus que jamais nécessaire de conserver les milieux humides, gage de la santé et de la prospérité de l’Ontario.

Le changement climatique

L’intensité et la durée des précipitations ne cessent d’augmenter dans tout l’Ontario, dont l’infrastructure actuelle n’arrive pas à suivre le rythme. Bien que les solutions à apporter au changement climatique soient onéreuses, nous savons que protéger la nature est l’une des activités les plus simples et les plus rentables que nous puissions mener. Il est crucial de conserver les milieux humides de l’Ontario pour maintenir des écosystèmes et des collectivités résilientes.

Une mosaïque de politiques

Malgré la myriade de politiques en vigueur pour les protéger, nous savons que nous continuons de perdre des milieux humides en Ontario. La mosaïque actuelle des politiques, des règlements et des programmes ne suffit pas à contrer la perte nette des milieux humides. L’Ontario doit absolument adopter une politique globale qui prévoit un train de mesures d’atténuation permettant de compenser la disparition irrémédiable des milieux humides.

Les espèces envahissantes

Ces espèces menacent vraiment les eaux, les milieux humides et les forêts de l’Ontario. Qu’il s’agisse de la carpe chinoise, du phragmite envahissant ou de la châtaigne d’eau, ces envahisseurs sont des espèces étrangères nuisibles qui menacent notre environnement, notre économie et la santé de nos collectivités et de leur population. Bien qu’il soit extrêmement difficile, voire impossible, de les éliminer lorsqu’elles sont établies, il faut d’abord, pour les combattre, éviter leur prolifération, et de préférence leur introduction.

Comment nous conservons les milieux humides de l’Ontario

Canards Illimités Canada mène son programme de conservation de l’habitat dans tout l’Ontario depuis 1974. Depuis cette date, nous avons réalisé plus de 3 000 projets de conservation et conservé plus de 404 685 hectares de milieux humides.

Nous pouvons compter sur plus de 25 000 ardents supporteurs et sur plus de 1 100 bénévoles enthousiastes fidèlement attachés à notre cause. Nous savons ce qu’il faut faire et notre formule, qui a résisté à l’épreuve du temps, est simple mais efficace. Il s’agit de conserver les milieux humides en péril, de restaurer ceux qui ont été drainés et endommagés et d’assurer la gestion de nos aménagements. Mais pour que nous puissions continuer de nous acquitter de notre mission, le gouvernement de l’Ontario doit adopter des politiques plus rigoureuses et mieux concertées sur les milieux humides.

La conservation des milieux humides du sud de l’ontario

Certaines régions du sud de l’Ontario ont perdu plus de 90 % de leurs milieux humides. Sans couvert naturel, la faune ne peut pas survivre. Le territoire ne peut pas supporter les chocs météorologiques et les inondations. Dans le sud de la province, nous devons conserver 885 milieux humides et les réaménager pour veiller à ce qu’ils continuent d’offrir un habitat sain.

Les efforts de restauration dans le nord de l’ontario

CIC travaille depuis longtemps dans cette région. Depuis les 30 dernières années, nous avons mené à bien 40 projets de restauration de milieux humides dotés d’ouvrages de régulation des eaux et 50 autres consisteront à valoriser l’habitat grâce à l’aménagement de nichoirs, de rizières sauvages et d’étangs de castors. Aujourd’hui, tout l’art consiste à les conserver pour demain.

l’assainissement du lac Simcoe

Pour la population du centre de l’Ontario, le lac Simcoe et le sudest de la baie Georgienne sont d’importantes ressources naturelles. Ces sources vitales d’eau potable apportent chaque année des millions de dollars de recettes touristiques. L’ennui, c’est que les polluants déposent d’importantes quantités de phosphore dans les lacs. Pour assainir le lac Simcoe et la baie Georgienne, il faut commencer par protéger les milieux humides qui les entourent.

Les politiques d’intérêt public

Nous prônons un plan d’action pour la conservation des milieux humides en Ontario. Nous savons que malgré les innombrables politiques mises en application pour les protéger, nous continuons de perdre des milieux humides. Mme Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario, a promis que « d’ici 2025, la perte des milieux humides en Ontario sera inversée ». Il s’agit d’un engagement audacieux et ambitieux, que CIC est motivé et voué à réaliser.

La science

Bien que les solutions à apporter au changement climatique soient onéreuses, nous savons que protéger la nature est l’une des activités les plus simples et les plus rentables que nous puissions mener. Nous réalisons de nouveaux travaux de recherche afin d’analyser l’importance des milieux humides pour maîtriser les inondations et, en définitive, mieux comprendre en quoi l’harmonisation des infrastructures vertes comme les milieux humides et des infrastructures grises traditionnelles fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique dans cette province.

l’éducation

Nous permettons aux jeunes Ontariens de découvrir les merveilles des milieux humides et les aidons à participer à des projets de conservation axés sur l’intervention et qui feront œuvre utile dans leur collectivité. En permettant aux élèves de communier avec la nature, grâce à un contenu pédagogique sûr, interactif et inspirant, nous les aidons à acquérir des connaissances et à se découvrir un enthousiasme et une passion qui les amèneront à respecter l’environnement et qui dynamiseront les efforts de conservation essentiels à la préservation de nos précieuses zones naturelles.

Voici comment vous pouvez nous aider

Faites un don

Grâce à votre contribution financière, nous pourrons préserver l'habitat, faire de la recherche, promouvoir les politiques d'intérêt public, éduquer et sensibiliser.

Participez à nos activités-bénéfice

Prenez part à une activité-bénéfice dans votre région. Vous en garderez des souvenirs inoubliables.

Devenez bénévole

Faites partie de notre grande famille de bénévoles pour acquérir de l'expérience, rencontrer d'autres conservationnistes et vous amuser tout en militant pour la conservation.