Région des fondrières des Prairies

faire descendre

Durant la dernière période glaciaire, des glaciers hauts de plusieurs kilomètres s’élançaient vers le ciel partout en Amérique du Nord. En fondant, ils laissèrent dans leur sillage des millions d’étangs peu profonds, qui mirent des dizaines de milliers d’années à former naturellement des « fondrières ». Il a fallu à peine plus d’un siècle pour que la plupart soient détruits par l’activité humaine.

La région des fondrières des Prairies s’étend à tout le sud de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Elle s’étire jusqu’au Dakota du Nord, au Dakota du Sud, en Iowa, au Minnesota et au Montana. Le nombre de fondrières varie entre deux millions et huit millions, selon les niveaux d’humidité saisonnière.

Pour la sauvagine, il s’agit des meilleures aires de nidification sur la planète. Les milieux humides et les prairies de la région constituent également des habitats essentiels pour des centaines d’autres espèces, dont plus de 50 sont en péril.

Ces milieux humides sont tout aussi importants pour notre mieux-être. Ils assainissent notre eau. Ils régularisent les niveaux d’eau pendant les inondations et les sécheresses. Ce sont des lieux naturels où nous pouvons nous divertir.

Or, les milieux humides des Prairies continuent de disparaître. Nous en avons déjà perdu jusqu’à 70 % dans certaines régions. Nous devons agir tout de suite pour préserver et améliorer ceux qui restent.

Voici pourquoi la région des fondrières des prairies compte

Les fondrières des Prairies sont des écosystèmes modestes, mais puissants.

La sauvagine

La région héberge 12 des espèces de canards les plus répandues de l’Amérique du Nord. Cet habitat accueille jusqu’à 50 % de la population continentale de huit d’entre elles.

La faune

La région assure la subsistance d’environ 600 espèces végétales et animales, dont plus de 50 % sont menacées, dont la chevêche des terriers, la chauve souris brune et le pluvier siffleur.

La filtrage de l’eau

Les milieux humides sont en quelque sorte les « reins » de la nature. Ils jouent le rôle de filtres, en réduisant le volume de nutriments et d’autres polluants déversés dans nos lacs et cours d’eau et dans nos sources d’eau potable.

la protection contre les inondations et la sécheresse

Les milieux humides sont pour ainsi dire d’énormes éponges qui emmagasinent l’eau en périodes de fortes précipitations, atténuant les effets des inondations. En période de sécheresse, ils libèrent l’humidité absolument nécessaire pour les récoltes et le bétail.

Les menaces et les répercussions du drainage agricole

Jusqu’à 40 % des milieux humides de la région des fondrières des Prairies ont été drainés.

Il y a plus de 125 ans, les premiers colons européens ont vu une terre d’accueil aux confins de l’Amérique du Nord. Les minéraux déposés par les glaciers se sont mélangés à la végétation en décomposition pour donner un terreau fertile idéal pour l’exploitation agricole. Dans les Prairies, l’agriculture est toujours un mode de vie, et on continue de drainer les milieux humides pour céder la place à la production et à l’industrialisation. C’est pourquoi nous continuons de perdre chaque année plus de 11 736 hectares de fondrières.

Drainage des milieux humides sur des terres agricoles. © DUC
Drainage des milieux humides sur des terres agricoles. © CIC

Voici comment nous préservons la région des fondrières des prairies

Notre objectif consiste à préserver 173 205 hectares de milieux humides et d’habitats adjacents dans la région des fondrières des Prairies.

Ce travail se déroule sous différentes formes. Nous protégeons les habitats qui subsistent en nous portant acquéreurs de terrains et en passant des ententes avec les propriétaires fonciers. Nous restaurons des sites pour remettre en état des milieux humides et des prairies disparus.

En collaborant avec l’industrie et le gouvernement, nous pourrons préserver encore 1,42 million d’hectares grâce à des politiques responsables. Cette démarche de préservation de nos Prairies est à la fois audacieuse et ambitieuse, et nous avons besoin de votre aide pour réussir.

Voici comment vous pouvez nous aider

Faites un don

Grâce à votre contribution financière, nous pourrons préserver l'habitat, faire de la recherche, promouvoir les politiques d'intérêt public, éduquer et sensibiliser.

Participez à nos activités-bénéfice

Prenez part à une activité-bénéfice dans votre région. Vous en garderez des souvenirs inoubliables.

Devenez bénévole

Faites partie de notre grande famille de bénévoles pour acquérir de l'expérience, rencontrer d'autres conservationnistes et vous amuser tout en militant pour la conservation.