Terre-Neuve-et-Labrador

faire descendre

Terre-Neuve-et-Labrador est reconnue pour ses panoramas de cartes postales parsemés d’icebergs flottants, de caps rocheux et de denses forêts boréales.

Cette province héberge une faune bigarrée et prodigieuse, constituée de 35 millions d’oiseaux de mer (dont le fou de Bassan, le macareux moine et l’océanite tempête), de rorquals à bosse et de baleines noires. Une randonnée à pied au travers des taillis de bouleaux et de sapins vous permettra d’apercevoir des canards colverts, des huards et des oiseaux chanteurs.

Ou encore mieux, en faisant une randonnée avant la brunante, vous pourrez admirer le coucher du soleil et le ciel, qui passe du bleu au rose, puis au fuchsia, sur l’un des marais d’eau douce encore intact de la région.

pourquoi les milieux humides de Terre-Neuve-et-Labrador sont menacés

Les milieux humides de Terre-Neuve-et-Labrador accueillent des millions de représentants de la sauvagine migratrice, surtout l’eider. Ils amortissent les marées et les tempêtes responsables de l’érosion et des inondations. Les milieux humides de la forêt boréale de la zone continentale sont essentiels pour la bernache du Canada, le canard noir et la sarcelle d’hiver. Ils fournissent des endroits pour pêcher, faire des randonnées, pagayer, chasser et se distraire.

La transformation de l’environnement et du paysage pose un risque pour l’habitat. © CIC

L’évolution de l’environnement

L’évolution de notre environnement fragilise les milieux humides. Chocs météorologiques, hausse des niveaux de la mer, étalement urbain, conversion des terrains : 65 % des milieux humides des zones littorales du Canada ont été altérés ou détruits. Le moment est venu d’orienter nos efforts de conservation pour protéger les caractéristiques naturelles qui définissent le littoral est du Canada. Ce sont des trésors que nous ne pouvons pas nous permettre de dilapider.

Comment nous sauvons les milieux humides de Terre-Neuve-et-Labrador

Canards Illimités Canada, qui est l’un des organismes de conservation les plus dignes de confiance au Canada, conserve les milieux humides menacés avant qu’il soit trop tard, en ciblant les zones dans lesquelles les taux de perte des milieux humides sont élevés. Nous sommes des experts dans la restauration de l’habitat. Nous pouvons remettre en état les milieux humides drainés et endommagés.

Or, nous ne pouvons y arriver seuls. Chaque hectare que nous avons restauré, nous le devons à nos propriétaires fonciers, bénévoles et supporteurs enthousiastes.

Les nichoirs pour les eiders

Dans toute la province de Terre-Neuve-et-Labrador, des groupes de bénévoles dévoués déploient et inspectent les nichoirs pour les eiders à duvet aux quatre coins de la province. Ce travail est essentiel dans la province, puisque les nichoirs permettent à l’eider à duvet de se protéger contre les prédateurs dans les endroits où la couverture naturelle, par exemple les herbes hautes et les arbustes, est rare. Les groupes de conservation comme CIC utilisent ces nichoirs pour inverser le déclin des eiders dans cette province depuis ces 20 dernières années.

Les barrages, les digues et les passes à poissons

Dans toute la région de l’Atlantique, CIC assure la gestion de plus de 21 043 hectares de milieux humides et 550 ouvrages de régulation des eaux et digues. Cent-soixante de ces ouvrages sont dotés de passes qui permettent aux poissons d’avoir accès aux milieux humides et d’en sortir. CIC réaménagera les sites clés chaque année pour que ces habitats continuent de soutenir la sauvagine, les poissons et les autres représentants de la faune.

La science

Les éminents scientifiques de Canards Illimités Canada (CIC) constatent les répercussions de l’activité humaine sur le paysage de la région de l’Atlantique, et leurs découvertes permettent d’éclairer les politiques d’intérêt public. Ils apportent des réponses aux préoccupations environnementales les plus impératives dans cette province. Qu’il s’agisse de passes à poissons ou de restauration des marais salés, notre recherche est indispensable pour la faune et le grand public.

La cartographie des milieux humides
Connaître le lieu et le type de milieux humides dans l’ensemble de la région est un aspect essentiel de la conservation. Voilà pourquoi CIC s’est alliée au Pr Bahram Salehi et son équipe de LOOKNorth pour créer une carte SIG des milieux humides à la pointe du progrès technique. Cette nouvelle carte permettra à CIC non seulement de localiser les milieux humides, mais aussi de déterminer le type de milieux humides qui se trouvent dans l’ensemble de la province. Elle permettra aussi de promouvoir une politique provinciale sur la conservation des milieux humides.

Le Centre de recherche de Beaubassin
Niché dans le marais de Beauséjour, près de la frontière qui sépare le Nouveau-Brunswick de la Nouvelle-Écosse, le site du Centre de recherche de Beaubassin est riche d’histoire. Les Autochtones et les premiers Acadiens s’en servaient pour tenir leurs assemblées.

Les politiques d’intérêt public

Le bureau de CIC dans la région de l’Atlantique travaille depuis longtemps en partenariat avec les gouvernements. Il joue un rôle de premier plan au pays dans l’élaboration de politiques efficaces destinées à protéger les milieux humides. Les relations et la collaboration avec les gouvernements sont essentielles à notre réussite.

Protéger les milieux humides avant qu’ils soient détériorés ou détruits est la mesure de conservation idéale. Pour réussir, il faut compter sur des politiques et des règlements favorables à la conservation des milieux humides. Toutes les provinces de l’Atlantique sont dotées de solides politiques qui appuient la conservation des milieux humides.

L’éducation

Dans la région de l’Atlantique, ce sont nos programmes d’éducation qui préparent les chefs de file de la conservation de demain. Nous initions le grand public aux merveilles des milieux humides en leur offrant une formation qui leur donne des occasions d’apprentissage en plein air.

Le programme Sur la piste des marais
Notre programme Sur la piste des marais permet de découvrir toute la vie qui rampe, nage et sautille dans les milieux humides. Ce programme d’éducation unique offre de l’enseignement en classe jumelé à des excursions dans les milieux humides, ainsi qu’une formation pratique, en plus de permettre aux élèves de communier avec la nature. CIC offre le programme Sur la piste des marais dans les écoles de toute la région de l’Atlantique et a attiré plus de 150 000 élèves.

Les Centres d’excellence des milieux humides
Dans les Centres d’excellence des milieux humides (CEMH) de CIC, les élèves ont leurs cours dans un marais et apprennent à découvrir les bestioles et la faune des milieux humides, pour ensuite transmettre à d’autres leurs nouvelles connaissances. Les élèves des écoles élémentaires situées à proximité visitent les CEMH pour en apprendre sur les milieux humides auprès des élèves du secondaire.

Au Nouveau-Brunswick, nous avons des CEMH à l’école secondaire Tantramar de Sackville, à l’école secondaire Simonds de Saint-Jean, et à l’école secondaire de Fredericton, dans la même ville.

Les centres d’interprétation
La région de l’Atlantique héberge deux centres d’interprétation de CIC : le Centre de conservation de Canards Illimités à Fredericton et le Centre d’interprétation des milieux humides de Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse. Ces deux centres sont des carrefours éducatifs, grâce auxquels les élèves peuvent se rapprocher de la nature.

Nouveaux articles à venir

Revenez pour en apprendre davantage sur notre travail