Les partenariats

faire descendre

Au début des années 1980, les espèces de sauvagine les plus répandues, tributaires de l’habitat de tout le continent, étaient vouées à la disparition, en deçà et au-delà de nos frontières, sur le territoire de nombreuses administrations. Ce problème, nous ne pouvions pas le résoudre seuls.

Le moment était donc venu de se concerter et de nouer des partenariats pour agir. Impossible de corriger le problème sans la collaboration des administrations locales, fédérales et internationales.

Le Plan nordaméricain de gestion de la sauvagine (PNAGS) a vu le jour en 1986; cette initiative de conservation — la plus vaste dans les annales — a été lancée sous l’impulsion de CIC et d’autres groupes conservationnistes, qui pouvaient compter sur l’engagement des administrations internationales, fédérales, provinciales, territoriales, d’État et municipales. C’est ainsi que CIC est devenu le chef d’orchestre des travaux de conservation menés sur le terrain, au Canada, dans le cadre du PNAGS.
Grâce à ces travaux, les effectifs de sauvagine ont repris du mieux. À la fin de 2014, le PNAGS avait permis de protéger et d’aménager plus de 9,3 millions d’hectares d’habitat au Canada.

Les partenariats sont la clé de notre réussite. Ils constituent les assises de nos plus grandes réalisations en matière de politiques, de conservation et d’éducation. Nos partenaires sont tantôt des gouvernements, des collectivités et des groupes à but non lucratif, tantôt des sociétés qui ont la volonté de rehausser le succès que nous remportons grâce au financement et à la sensibilisation. Chaque partenariat se fonde sur une volonté collective de conservation.

Voici comment nous travaillons en collaboration

Le développement durable

La conservation peut faire partie des activités normales des entreprises. Dans des industries comme l’agriculture et l’extraction minière, les partenariats donnent souvent de bons résultats pour les zones naturelles prioritaires. Nos partenaires mettent tout en œuvre pour adopter des pratiques de gestion bénéfiques et des outils de conservation. Grâce à un échange de bons procédés, les partenariats permettent d’atteindre un équilibre entre l’activité humaine et la nature.

Les politiques d’intérêt public

Les partenariats sont de puissants moyens d’orientation du changement à grande échelle. Les partenariats d’intérêt public sont souvent définis géographiquement, selon les compétences des administrations fédérales, provinciales et municipales. Ils sont parfois déterminés par le type de territoire et les bassins hydrographiques. D’autres portent sur des secteurs spécialisés comme l’agriculture ou la faune. Parfois complexes, les partenariats obéissent toujours à des impératifs de conservation.

L’éducation et la sensibilisation

Chaque année au Canada, nos programmes d’éducation primés mobilisent plus de 100 000 élèves, étudiants et enseignants dans les centres d’interprétation et les classes en plein air, ainsi que dans nos Centres d’excellence des milieux humides, animés par des élèves et des étudiants. Les entreprises partenaires apportent les ressources financières et matérielles, s’occupent de la promotion des activités et recrutent même des bénévoles dans leurs rangs.

Le programme de partenariat d’entreprises

Les grandes sociétés soucieuses de la qualité de l’eau et de la santé de la faune peuvent faire œuvre utile dans le cadre d’un partenariat avec un chef de file de la conservation. Nos commanditaires et concessionnaires agréés misent sur leur succès pour nous soutenir, chacun à sa manière. Ils font don des recettes de la vente des produits et services spécialisés. Ils nous aident à remercier nos supporteurs grâce à des offres particulières. Ils font mieux connaître nos travaux de conservation.

Les partenariats financiers

Nous finançons depuis longtemps les initiatives de conservation grâce à des partenariats locaux. Les entreprises qui exposent des chevalets d’œuvres d’art pour nos enchères secrètes nous aident à financer nos activités en faisant appel à la générosité de leurs clients. Elles attirent aussi l’attention sur les artistes dont les œuvres font partie de notre Portfolio national Art et reproductions et qui donnent leurs œuvres pour financer nos travaux.

Les activités de conservation

Des collectivités entières récoltent les bienfaits de la restauration et de la protection de l’habitat. Les partenariats avec les grands donateurs — sociétés, fondations et particuliers — nous aident à réaliser les grands projets : travaux de restauration à grande échelle, protection de l’habitat à long terme, optimisation de la pêche… La collaboration des propriétaires fonciers, des gouvernements et des coalitions nous donne les moyens d’agir. Grâce à un échange de ressources et de compétences, nous pouvons préserver en plus grand nombre les milieux humides et les espèces fauniques qui en ont le plus besoin.

Continent sans frontières/h3>
L’Amérique du Nord est un continent sans frontières pour l’eau et la sauvagine, qui sont des ressources communes à tous les NordAméricains. Nous avons le devoir d’en prendre soin. Canards Illimités Canada mise sur la puissance de la conservation sur un continent sans frontières. C’est en harmonisant nos efforts de conservation, en partenariat avec nos collègues de Ducks Unlimited aux ÉtatsUnis et au Mexique, que nous laisserons l’empreinte la plus marquante. Nous sommes conscients du rôle que doit jouer chaque pays pour assurer la pérennité des milieux humides de tout le continent. Nous appuyons les efforts collectifs qui sont déployés sur un « continent sans frontières » et nous rapprochent dans la réalisation de notre mission commune.

Nouveaux articles à venir

Revenez pour en apprendre davantage sur notre travail