Canards Illimités annonce officiellement sa candidature aux Jeux Olympiques
Skip to main content
Récit
/
Base

Canards Illimités annonce officiellement sa candidature aux Jeux Olympiques

Canards Illimités Canada (CIC) a annoncé aujourd’hui le lancement du processus préliminaire de ses démarches officielles auprès du Comité international olympique pour faire reconnaître le « canard-palet » comme événement olympique officiel aux Jeux olympiques d’hiver de 2026

avril 01, 2019

Canards Illimités Canada (CIC) a annoncé aujourd’hui le lancement du processus préliminaire de ses démarches officielles auprès du Comité international olympique pour faire reconnaître le « canard-palet » comme événement olympique officiel aux Jeux olympiques d’hiver de 2026.

Cette annonce donne suite à des spéculations qui se donnaient libre cours depuis bien des semaines.

Nous pouvons officiellement confirmer que la nouvelle est vraie, a déclaré Nigel Simms, directeur des Communications et du marketing de CIC. Le canard-palet est l’épreuve qui réunit les qualités athlétiques et artistiques les plus exceptionnelles. Les milieux humides restaurés, où se déroulent ces compétitions, constituent une magnifique toile de fond pour mettre en vitrine un sport que le monde entier adoptera à notre avis.

Le canard-palet se joue sur un étang gelé. Un appelant de canard colvert est placé à 5,8 mètres. Des canards en caoutchouc de fabrication commerciale sont posés sur des rondelles de hockey réglementaires, que l’on appelle des « coincoins ». Deux équipes de trois joueurs s’affrontent; chaque joueur s’accroupit en position assise et fait glisser son « coincoin » sur l’étang pour le rapprocher le plus possible de l’appelant. Il s’agit d’une manœuvre souvent appelée le « tir du coincoin ». Trois matchs couronnent le gagnant. Si la même équipe remporte les trois matchs, c’est ce qu’on appelle un « tour du coincoin ». Les joueurs portent des lunettes de protection et le capitaine de l’équipe a un casque aux couleurs étincelantes.

CIC espère aussi que la compétition du canard-palet encouragera les pays hôtes candidats à tenir compte de leurs infrastructures naturelles (vertes) de concert avec leurs besoins en infrastructures matérielles.

« Le canard-palet ne se joue que dans des milieux humides valorisés ou préservés, précise M. Simms. C’est pourquoi nous espérons que l’intégration du canard-palet encouragera les villes à faire le point sur leurs efforts de conservation pour promouvoir leur dossier de candidature comme hôte des jeux. »

CIC tâche toujours de déterminer les meilleurs moyens à prendre pour miser sur ses vastes efforts de recherche afin d’aider à construire des surfaces de jeux approuvées pour le canard-palet à l’intention des pays qui déposent leur candidature pour accueillir ces jeux.

Pour en savoir davantage sur le canard-palet, nous vous invitons à télécharger la Foire aux questions.