Cinq manières amusantes de promouvoir la conservation-Canards Illimités
Skip to main content
Récit
/
Base, Bénévoles, Conservationniste

Cinq manières amusantes de promouvoir la conservation

Il n’est pas nécessaire d’utiliser des outils perfectionnés pour permettre de conserver les milieux humides et la sauvagine du Canada. Vous pouvez jouer le rôle de scientifique citoyen dans l’un (ou la totalité) de ces projets.

juin 14, 2018
© CIC

Téléchargez une application comme eBird sur votre téléphone intelligent.

Laites découvrir les oiseaux que vous observez. Les données enregistrées dans eBird servent à mener des projets de recherche et ont permis à des conservationnistes de militer pour le succès de l’expansion des refuges fauniques.

Participez au plus vieux recensement scientifique de citoyens en Amérique du Nord.

Inscrivez cette activité à votre agenda. Le Recensement des oiseaux de Noël, de la Société Audubon, est mené chaque année par des bénévoles dans 2 000 localités du Canada et des États-Unis. Il se déroule du 14 décembre au 5 janvier inclusivement. Pour savoir comment y participer, nous vous invitons à consulter audubon.org.

Bandes de canard.
Bandes de canard. © CIC

Participez au Programme nord-américain de baguage des oiseaux.

Si vous voyez ou ramassez un oiseau qui porte une bague de métal, consultez le reportband.gov pour signaler le numéro de la bague, l’espèce, le sexe et l’âge de l’oiseau (si vous connaissez ces détails). Grâce aux données de ces bagues, les chercheurs peuvent mieux analyser la population, la répartition, les déplacements, la survie et l’âge des espèces.

Construisez des nichoirs et assurez-en l’entretien.

Ces ouvrages sont faciles à construire et permettent d’accueillir les oiseaux nichant dans des cavités, comme les canards branchus, qui peuvent pondre et couver leurs œufs en toute tranquillité. Installez ces nichoirs, et à l’automne ou en hiver, inspectez-les pour connaître les espèces qui y ont trouvé refuge.

Centres d’excellence des milieux humides.
Centres d’excellence des milieux humides. © CIC

Les jeunes conservationnistes

Les jeunes conservationnistes en herbe peuvent participer à différents projets scientifiques citoyens dans les Centres d’excellence des milieux humides (CEMH), qui constituent un réseau national d’écoles et de partenaires communautaires reconnus par CIC. Dans les CEMH, des étudiants se réunissent pour établir les relevés recensant plus de 70 000 oiseaux, en plus de créer des répertoires de végétaux et d’animaux, de prélever des échantillons d’eau et de lutter contre les espèces envahissantes, entre autres.