La vente de timbres de canard du Canada aide à financer la conservation — Ducks Unlimited Canada
Skip to main content
Récit
/
Base, Milieux humides, Partenariats, Sauvagine

La vente de timbres de canard du Canada aide à financer la conservation

Le succès de ce programme de timbres-poste rejaillit sur tous les sauvaginiers

septembre 25, 2019
Des fuligules à dos blanc ornent le Timbre sur la conservation des habitats fauniques du Canada de 2019. Artiste : Claude Thivierge.
Des fuligules à dos blanc ornent le Timbre sur la conservation des habitats fauniques du Canada de 2019. Artiste : Claude Thivierge. © Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par la ministre de l’Environnement et du Changement climatique (2019).

Le programme de timbres-poste canadiens consacré aux canards a vu le jour en 1984 sous la direction d’Habitat faunique Canada (HFC), groupe à but non lucratif constitué d’ardents conservationnistes et appuyé par le fédéral, les provinces et les territoires, les organismes de conservation comme CIC et les chasseurs de sauvagine. HFC réunit les fonds amassés grâce à la vente des timbres-poste et les affecte à des projets de conservation significatifs et retentissants.

Le premier timbre-poste canadien a été, fort à propos, créé par l’artiste de la faune le plus plébiscité au Canada : Robert Bateman. Depuis, chaque année, des artistes des quatre coins du Canada prêtent leurs talents pour monter une prodigieuse collection consacrée aux canards.

Ces timbres-poste, très prisés des collectionneurs, sont devenus populaires de part et d’autre de la frontière. C’est pourquoi HFC en a fait imprimer des reproductions, afin de miser sur l’originalité de ces timbres-poste. Les collectionneurs ont surgi de partout, impatients d’acheter le timbre annuel et sa reproduction.

À l’occasion du 35e anniversaire du Timbre sur la conservation des habitats fauniques du Canada, CIC fait le point : 55 millions de dollars ont été consacrés à différents groupes et organismes pour financer plus de 1 500 projets de conservation.

Cette étape est une autre occasion de rendre hommage à la collectivité des chasseurs de sauvagine, qui sont les promoteurs de la conservation. Le parcours de CIC s’est amorcé avec le soutien passionné et fidèle des sauvaginiers. Ce sont eux qui — grâce à la fois à ce programme de timbres-poste et à leur contribution directe — se manifestent pour investir dans les sites naturels où ils vivent, travaillent et se divertissent.

Ils ont l’assurance que nous ferons fructifier leur investissement.

Les récents projets de CIC approuvés et financés grâce à la vente de timbres canadiens consacrés aux canards

Locations des récents projets de CIC approuvés et financés grâce à la vente de timbres canadiens consacrés aux canards
Locations des récents projets de CIC approuvés et financés grâce à la vente de timbres canadiens consacrés aux canards © CIC

Éradication de la spartine dans la baie Boundary, Colombie-Britannique – 40 000 $

La spartine est une plante envahissante qui prive de leurs sources d’alimentation les canards et les oies dans le plus vaste estuaire de la C.-B. : le delta du fleuve Fraser. Les fonds réunis permettent d’appuyer les efforts de CIC dans la cartographie et le traitement de 90 % des plantes destructives de la région.

Cartographie des changements climatiques dans la région des fondrières des Prairies – 50 000 $

Les fonds servent à mettre au point des modèles numériques perfectionnés de gestion climatique et de la surface du territoire afin d’enrichir nos connaissances sur les incidences du changement climatique pour les milieux humides et la sauvagine des Prairies. Ces modèles permettront d’orienter la planification de la conservation.

Restauration du marais de Hullett, Ontario – 70 000 $

Les fonds ont servi à restaurer l’infrastructure de gestion de l’eau d’un vaste marais humide permanent dans la Zone de gestion faunique du marais de Hullett, l’une des destinations les plus populaires dans l’Est du Canada, pour l’observation de la faune et les loisirs en plein air.

Restauration du marais Saint-Barthélemy, Québec – 65 000 $

Les fonds ont servi à restaurer l’écosystème du marais Saint-Barthélemy pour la perchaude et la sauvagine migratoire. Les travaux ont notamment consisté à éliminer l’accumulation de sédiments afin de permettre aux poissons de circuler librement, d’ensemencer les prairies d’herbes et d’arbustes indigènes et d’aménager des étangs qui peuvent être temporairement inondés au printemps afin d’améliorer l’habitat de nidification.

 

Timbres de canards d’Habitat faunique Canada
Timbres de canards d’Habitat faunique Canada © Habitat faunique Canada 1985-2019

Statistiques sur les timbres

  • Prix du Timbre sur la conservation des habitats fauniques du Canada en 2019 : 8,50 $
  • Prix actuel du timbre fédéral américain consacré aux canards en 2019, à titre comparatif : 25 $
  • Nombre d’années écoulées depuis l’augmentation du prix du timbre canadien consacré aux canards : 28
  • Pourcentage des membres du Comité consultatif de chasse et de pêche qui se sont prononcés en faveur d’une hausse de 2 $ pour accroître les efforts de conservation. (Aucune augmentation n’a été approuvée jusqu’à maintenant) : 100
  • Nombre de kilomètres en alignant tous les timbres consacrés aux canards canadiens et vendus jusqu’à maintenant (ce qui est plus long que l’Île-du-Prince-Édouard) : 225
  • Nombre moyen d’hectares d’habitat faunique préservé et restauré chaque année grâce au programme de timbres-poste (d’après les données de 2013-2018) : 21 853
Tom Rosso, de Finksburg dans le Maryland, a la collection complète de 35 reproductions de timbres canadiens consacrés aux canards, qu’il met fièrement en vitrine chez lui. Il n’est pas un sauvaginier; il ne fait que se passionner pour l’art, la majesté des canards et l’esprit du programme. « C’est l’une des activités qu’on a hâte de mener chaque année », explique M. Rosso.
Tom Rosso, de Finksburg dans le Maryland, a la collection complète de 35 reproductions de timbres canadiens consacrés aux canards, qu’il met fièrement en vitrine chez lui. Il n’est pas un sauvaginier; il ne fait que se passionner pour l’art, la majesté des canards et l’esprit du programme. « C’est l’une des activités qu’on a hâte de mener chaque année », explique M. Rosso. © CIC

Devenez membre

Devenez un pilier de la conservation des milieux humides et de la faune du Canada.

Faites partie de CIC