Leçons apprises dans la nature - Canards Illimités Canada
Skip to main content
Récit
/
Base

Leçons apprises dans la nature

La Bénévole de l’année pour le Nouveau-Brunswick donne un nouveau souffle à l’évènement‑bénéfice local de CIC.

mars 07, 2021
Leçons apprises dans la nature
Donna Carson. ©CIC

Vivre au bord de l’eau permet d’apprendre des techniques utiles, dont celle qui consiste à recueillir des coquillages dans les vasières salées n’est pas la moindre. Les règles élémentaires qu’on y apprend durent toute une vie : il faut river les yeux au sol et faire attention aux affaissements de sol.

« Il faut éviter de s’y aventurer [dans les affaissements] : on s’y enlise très vite », prévient Donna Carson.

Elle est bien placée pour le savoir. Car elle a passé son enfance dans le comté de Charlotte, région pittoresque en face du fleuve Sainte-Croix au Nouveau-Brunswick, sur la rive nord de la baie de Fundy. Sa famille y habite depuis des générations.

C’est au cœur de la nature majestueuse de la côte est que Donna a grandi « dans le plein air » et qu’elle a appris à chasser et à pêcher avec son mari, Allan. Lui et elle sont restés fidèles à la tradition en élevant trois enfants non loin du village de Saint-Stephen.

Depuis 2012, Donna et Allan font partie du comité local de Canards Illimités Canada (CIC); à l’époque, le comité était en pleine transition.

« Il y avait alors beaucoup de changements parmi les membres, explique-t-elle. Nous étions à peine cinq à la première réunion. »

Donna a porté plusieurs casquettes : elle a été tour à tour présidente, trésorière et secrétaire, tâches qu’elle a réussi à gérer à partir de son bureau. Depuis, elle essaie de donner un nouveau souffle à l’évènement-bénéfice local et de rallier la communauté à la cause de la conservation. C’est sa passion qui lui a valu le titre de Bénévole de l’année CIC pour le Nouveau-Brunswick.

C’est une région tranquille qui se déploie autour du village de Saint-Stephen, dont la population est d’environ 5 000 habitants. Il lui a fallu du temps pour mettre sur pied l’évènement-bénéfice. Le comité s’est allié à l’Équipe Scotia au service de la collectivité, qui égale les fonds réunis par les employés de cette banque, tant et si bien que ce sont désormais six employés de la Banque Scotia qui collaborent aujourd’hui, chaque année, à l’organisation de cet évènement. Le comité travaille aussi en collaboration avec des entreprises locales pour tenir des encans en direct et silencieux.

Les efforts de Donna et de son comité sont couronnés de succès. Chaque année, le nombre de participants à ce souper de 120 places ne cesse de s’accroître, et cette année, le souper du 30e anniversaire promet de faire salle comble.

« Saint-Stephen est une petite communauté qui a beaucoup de cœur, lance Jamie Young, directeur des Événements et des Relations avec les bénévoles de CIC au Nouveau-Brunswick. Donna a mis sur pied un fidèle groupe de supporteurs, qui réussissent toujours à tenir des événements divertissants et bien structurés. »

« Les gens ont tendance à chouchouter CIC et tiennent à nous aider, confie Donna. J’aime bien la cause que nous défendons : l’habitat, la qualité de l’eau, la conservation et la préservation. »

Elle tient à ce que, comme elle, la prochaine génération apprenne dès le plus jeune âge à découvrir la nature.

« C’est important de comprendre le fonctionnement de notre écosystème, dit-elle. C’est ce que j’ai enseigné à mes enfants, et j’espère qu’ils en feront autant avec leurs propres enfants. »