Sauver les zones humides est une résolution que le Canada doit tenir — Canards Illimités Canada
Skip to main content

Sauver les zones humides est une résolution que le Canada doit tenir

janvier 31, 2021 Nationale
Le 2 février est la Journée mondiale des zones humides, une journée destinée à reconnaître le rôle vital des zones humides pour l'homme et la planète.
Le 2 février est la Journée mondiale des zones humides, une journée destinée à reconnaître le rôle vital des zones humides pour l'homme et la planète. © CIC

Parmi tous les moyens encourageants et porteurs d’espoir que les Canadiens et les Canadiennes ont adoptés pour faire de 2021 une année de changements positifs, il y en a un en particulier qui retient l’attention : la volonté de sauver nos milieux humides.

À l’orée de 2021, le gouvernement du Canada s’est engagé à consacrer des investissements considérables à notre environnement — et aux milieux humides qui en étayent la vigueur. Aujourd’hui, cet engagement doit faire partie de nos plus grandes convictions. Notre capacité d’affronter les crises frontales de la disparition de la biodiversité et du changement climatique en dépend. Il en va de même de la reprise de notre économie.

En nous acquittant de notre responsabilité de protéger et de restaurer les milieux humides, nous nous rapprochons sensiblement des solutions à apporter pour dissiper les plus grandes menaces qui pèsent sur le pays : puisque les inondations et les incendies éclatent plus fréquemment, que le niveau de la mer augmente et que les populations des espèces en péril continuent de baisser en flèche, nous en sommes au point où relever ces défis individuellement ne donnera aucun résultat. De par leur nature, les milieux humides peuvent nous aider à les relever simultanément. Ces prodigieux écosystèmes captent et ralentissent le débit de l’eau, séquestrent le carbone et favorisent la biodiversité. Le défi que nous devons tous relever consiste à valoriser suffisamment les milieux humides pour tenir notre promesse de les protéger afin qu’ils puissent faire leur travail.

Le plaidoyer pour sauver les milieux humides du Canada devient encore plus convaincant du point de vue de l’économie. Investir dans ces écosystèmes très productifs apporte des rendements financiers réels. La recherche qui a porté sur les efforts de conservation de Canards Illimités Canada nous a appris que pour chaque dollar investi dans les milieux humides et dans les habitats naturels, la société récolte des retombées économiques de 22 $. Il s’agit entre autres des loisirs, du tourisme et de l’emploi liés à la nature. Il s’agit donc d’un investissement très rentable.

En septembre 2020, le Canada s’est allié à plus de 30 pays dans le cadre de la Coalition de la haute ambition, qui vise à protéger 30 % du territoire et des océans de ces pays d’ici 2030. Le premier ministre Trudeau a déclaré que les efforts du Canada seront « menés pour protéger nos milieux humides ». Il s’agissait d’un propos qui était bienvenu pour les organismes de conservation comme le nôtre.

Le 2 février 2021 est consacré à la Journée mondiale des zones humides. Cette journée rappelle l’adoption, en 1971, de la Convention relative aux zones humides d’importance internationale. Ce pacte a été signé par les chefs de file mondiaux qui ont pris conscience du rôle vital des milieux humides pour les peuples et la planète — et qui se sont engagés à les conserver et à les pérenniser. Cinquante ans plus tard, le moment est plus critique que jamais de répondre à leur appel.

Je crois que nous sommes parfaitement en mesure de saisir cette occasion. En effet, durant l’année écoulée, les Canadiens et les Canadiennes se sont découvert une nouvelle ferveur pour les milieux humides et pour notre monde naturel. Quand le tohu-bohu de l’activité humaine s’est ralenti, nous avons senti que la Terre respirait. Nous avons constaté que les marais, les étangs et les forêts prospéraient à un rythme différent. Nous avons pris conscience, profondément et personnellement, du rôle de la nature dans notre bien-être.

C’est pourquoi, en 2021, sauver les milieux humides est une résolution que le Canada doit tenir. Nous devons trouver des solutions dans la science qui démontrent l’impact positif qu’elle produit dans la lutte contre le changement climatique et dans la fortification de la biodiversité. Nous devons nous en remettre à l’importance économique des milieux humides pour édifier nos collectivités. Et nous devons trouver la force dans la solution que nous avons à portée de la main. Les milieux humides, de concert avec la rigoureuse intendance environnementale menée par tous les Canadiens, nous tendent la main pour nous aider à nous remettre sur pied

Karla Guyn

Karla Guyn, Ph. D., est la chef de la direction de Canards Illimités Canada (CIC). À l’heure actuelle, 2,6 millions d’hectares de milieux numides et d’habitats naturels adjacents sont confiés à CIC.

Pour information

Ashley Lewis

media@ducks.ca