Coup d’œil dans le nichoir d’un canard—Canards Illimités
Skip to main content
Récit
/
Atlantique, Sauvagine

Coup d’œil dans le nichoir d’un canard

Pour observer et apprendre à connaître les canards branchus et les harles couronnés, il suffit d’observer les nichoirs installés par un bénévole de CIC au Nouveau-Brunswick — et d’attendre que les canetons voient le jour!

avril 16, 2021

Quand les canards ont regagné le Nouveau-Brunswick ce printemps, John Johnston, Bénévole de l’année de CIC en 2020, était prêt. Il a vérifié les nichoirs qu’il avait installés sur sa propriété et au bureau de CIC à Fredericton, il a testé les caméras posées à l’intérieur des nichoirs, et il a attendu les locataires potentiels. Les canards branchus et les harles couronnés arpentaient les milieux humides non loin de là et exploraient les nichoirs. Puis, à la mi-avril, une cane branchue a investi le nichoir du bureau de CIC à Fredericton et a pondu sa couvée.

Des images captées grâce à la caméra posée dans les nichoirs

Les canetons ont éclos à l’intérieur de ce nichoir en bois, y compris un caneton garrot à œil d’or provenant d’un œuf ajouté à la couvée par une femelle garrot à œil d’or.

Ces images ont été captées par John Johnston, Bénévole de l’année de CIC en 2020, non loin d’un milieu humide à notre bureau de Fredericton. Nous vous invitons à suivre CIC dans la région de l’Atlantique, sur Facebook, Twitter et Instagram pour prendre connaissance des comptes rendus publiés à intervalles réguliers et à visionner sur YouTube les vidéos tournées dans ce nichoir le 7 mai, le 5 mai, le 3 mai, le 24 avril et le 15 avril 2021. 

Un autre canard en résidence

Peu après l’occupation du premier nichoir, un harle couronné a lui aussi préparé son nid dans le nichoir installé sur la propriété de John Johnston. Regardez la vidéo ci-après pour jeter un coup d’œil dans ce nichoir.

Suivez sur FacebookTwitter et Instagram les comptes nationaux de CIC : nous faisons le point à intervalles réguliers sur ce nid. Vous pourrez également visionner sur YouTube les vidéos déjà tournées dans ce nichoir le 5 mai, le 3 mai, le 19 avril et le 16 avril 2021.

À propos des canards branchus et des harles couronnés

L’an dernier, John Johnston s’est occupé des mêmes nichoirs et les a surveillés quand des canards branchus et des harles couronnés s’y sont intéressés. Ces deux espèces nichent régulièrement non loin des milieux humides du Nouveau-Brunswick et ne font pas toujours bon ménage (comme a pu le constater John Johnston en 2020 quand un harle couronné a délogé un canard branchu pour pondre ses propres œufs).

Les canards branchus

  • Cette espèce niche dans les cavités creusées dans les arbres, ainsi que dans les nichoirs, à une hauteur comprise généralement entre 3 et 18 mètres de haut.
  • Ils produisent de 6 à 16 œufs par couvée.
  • Ils pratiquent le parasitisme de la reproduction, en déposant leurs œufs dans les nids d’autres canards branchus, qui s’occuperont d’élever leur progéniture.
  • Ils couvent généralement leurs œufs pendant une durée de 28 à 30 jours.
  • Dans les 24 heures de l’éclosion, les canetons sautent en bas du nid après que leur mère leur ait donné le signal de sauter.
  • Ce sont des canards barboteurs, qui mangent essentiellement des graines, des glands, des fruits et des invertébrés.

Les harles couronnés

  • Ils nichent eux aussi dans les cavités, non loin des sites de nidification, comparables à ceux qu’utilisent les canards branchus.
  • Ils produisent de 5 à 13 œufs par couvée.
  • Ils pratiquent eux aussi le parasitisme de la reproduction en déposant leurs œufs dans les nids des canards branchus et d’autres harles.
  • Ils couvent leurs œufs pendant une durée comprise entre 26 et 41 jours.
  • Dans les 24 heures de l’éclosion, les canetons sautent en bas du nid après que leur mère leur ait donné le signal de sauter.
  • Ce sont des canards plongeurs : ils peuvent plonger pour se nourrir dès qu’ils sortent du nid.

Même si dans cet article, ce sont des canards branchus et des harles couronnés qui ont pris possession des deux nichoirs, les canards qu’on voit le plus souvent dans notre programme de nichoirs du Nouveau‑Brunswick sont des garrots à œil d’or.

Aider les canards en s’occupant de l’habitat

Les canards ont besoin de lieux qui leur conviennent pour nicher; ils ont besoin des milieux humides — dans de nombreux autres épisodes de leur cycle vital. Or, les milieux humides dans le monde disparaissent trois fois plus rapidement que les forêts. Faites un don pour participer aujourd’hui même à l’effort dominant du Canada dans la préservation des milieux humides. Puis, choisissez votre cadeau de remerciement.

Devenez membre aujourd’hui.