Le palmarès des 20 meilleurs articles de CIC en 2020 — Ducks Unlimited Canada
Skip to main content
Récit
/
Base

Le palmarès des 20 meilleurs articles de CIC en 2020

Les articles qui ont attiré l’attention sur la conservation au Canada

décembre 21, 2020
© CIC

La fin de l’année nous donne une bonne occasion de nous rappeler des moments forts qui ont ponctué l’histoire de CIC au cours des derniers mois. Grâce à votre générosité, CIC a réalisé de nombreux projets de conservation dont le succès fait jaillir une lueur d’espoir et annonce une année2021 remplie de promesses 

Chaque récit que nous publions relate une bonne nouvelle. Voici les 20textes qui couronnent notre palmarès des articles les plus lus. 
 

20 : Nos objectifs dans l’aménagement de l’habitat ont été largement respectés

Durant l’exercice financier2020, nous avons conservé plus de 43706 hectares d’un océan à l’autre. Ce sont 7284 hectares de plus que prévu. Envie de connaître les résultats de nos actions de conservation dans votre province et ailleurs au pays? Veuillez consulter le rapport annuel de CIC.  

19 : Les bienfaits de la préservation de l’habitat sur l’économie

Cette année seulement, l’habitat confié à CIC a suscité des bienfaits économiques de 5,4 milliards de dollars pour la population du pays. Voici les faits et les chiffres liés aux travaux de conservation que nous avons menés à bien grâce à votre aide.  

18 : Les bénévoles qui s’illustrent 

John Johnson, du Nouveau-Brunswick, fait du bénévolat auprès de CIC depuis 41ans. Un engagement exceptionnel de 14965 jours et d’un nombre incalculable d’heures de travail.  

La grue blanche
La grue blanche © CIC

17 : Le repérage des espèces en voie de disparition prouve que la conservation porte ses fruits

Au début de juin 2020, les ornithologues qui visitent la zone de conservation du lac Frank, en Alberta, ont observé la grue blanche, l’une des espèces d’oiseaux les plus rares en Amérique du Nord. 

16 : Des propriétaires fonciers qui lèguent un patrimoine durable

Nous avons l’exceptionnel privilège de travailler en partenariat avec des propriétaires fonciers voués à la protection des zones naturelles essentielles à leur qualité de vie

15 : Riposter contre les espèces envahissantes

Dans la région de l’Okanagan Sud, en Colombie-Britannique, nous ripostons contre l’olivier de Bohême pour préserver la vigueur du territoire et des plans d’eau qui nous sont chers. CIC travaille de concert avec les partenaires de la conservation dans la région pour éviter que cette espèce envahissante empiète sur les zones essentielles à la nidification des oiseaux chanteurs et de la sauvagine. 

14 : Des conservationnistes en herbe qui voleront de leurs propres ailes

Cette année, CIC a attribué ses bourses inaugurales des Centres d’excellence des milieux humides à trois étudiants de niveau universitaire. Chacun a eu droit à 1000 $ pour réaliser ses aspirations professionnelles dans le domaine de la conservation. Voici plus dinformation sur les Centres dexcellence des milieux humides de CIC, sur les bourses et sur les boursiers. 

13 : Calculer les grandes répercussions des petits milieux humides

En Ontario, les nouvelles recherches de CIC nous apprennent que les milieux humides restaurés sont des «réservoirs de phosphore» importants, qui captent les nutriments nocifs dans les eaux de surface pour éviter qu’ils ruissellent en aval. 

12 : Des partenariats professionnels primés

Pour réussir, il est essentiel de collaborer avec l’industrie forestière dans le domaine des pratiques durables. Nous sommes fiers d’avoir mérité, pour nos actions, le Prix d’excellence2020 de l’Association des produits forestiers du Canada. 

Evan Musgrove
Evan Musgrove © CIC

11 : Les héros des milieux humides, sources d’inspiration pour la nouvelle génération

Des jeunes comme Evan Musgrove, d’Oakbank, au Manitoba, expriment leur passion pour la conservation en menant à bien des projets dans leur communauté. Evan a reçu le prix du Héros des milieux humides de CIC pour sa gestion de nichoirs près de chez lui. Cette curiosité au sujet de la nature est à coup sûr la marque des leaders de demain dans le domaine de la conservation.  

10 : Protéger les paysages emblématiques du Canada grâce au Programme de conservation du patrimoine naturel

CIC travaille de concert avec le gouvernement fédéral afin de créer des habitats plus sains pour les espèces en péril et de rehausser l’environnement naturel au paysVoici ce que fait CIC pour protéger les paysages emblématiques dun océan à lautre grâce à ce programme. 

9 : Fortifier les paysages côtiers grâce à la restauration des marais salés

Pour contrer l’élévation du niveau des mers et protéger les collectivités du littoral contre les effets des changements climatiques, CIC redonne à la mer une multitude de marais d’eau douce. Les travaux de restauration des marais salés, dont le projet du marais Fullerton, à lÎle-du-Prince-Édouard, jouent un rôle prépondérant en amoindrissant les effets de la crue des eaux et de la force des vagues. 

Centre d’interprétation du marais Oak Hammock
Centre d’interprétation du marais Oak Hammock © DUC

8 : Un nouveau chapitre de l’histoire du Centre d’interprétation du marais Oak Hammock, au Manitoba

Depuis les 27dernières années, notre centre d’éducation en plein air accueille étudiants et visiteurs provenant des quatre coins du monde. En septembre 2020, nos partenaires du gouvernement provincial du Manitoba ont annoncé la création d’un fonds de 6 millions de dollars pour financer le fonctionnement permanent de ce centre primé, ainsi que d’un fonds de renouvellement des infrastructures de 1,5 million de dollars pour financer une véritable cure de jouvence et le réaménagement du centre.

7 : Le « point d’équilibre » au lac Saint-Pierre

Situé dans un élargissement naturel du fleuve Saint-Laurent, au Québec, le lac SaintPierre et ses habitats environnants constituent un écosystème exceptionnel, essentiel pour les oiseaux migrateurs, les poissons et autres espèces fauniques. CIC travaille dans ce secteur depuis les années1980. Or, les connaissances acquises au cours des dernières années ont montré l’importance d’adopter une nouvelle approche dans la gestion de cette importante région. 

6 : Le nouveau pacte de 6 millions de dollars de l’Ontario

En décembre, le gouvernement de l’Ontario a annoncé un partenariat avec CIC pour la conservation et la restauration des milieux humides dans les bassins hydrographiques du lac Ontario et du lac Érié. Nous investirons les 6millions de dollars ainsi accordés avec circonspection, en mettant immédiatement en œuvre plus de 60 projets d’aménagement des milieux humides.

Randonnée au lac
Randonnée au lac © CIC

5 : Des campagnes de financement ingénieuses et passionnées

Quand la COVID-19 a eu pour effet de reporter nos dîners-bénéfices traditionnels et nos événements en présentiel, les bénévoles de CIC ont déployé des trésors d’ingéniosité afin de continuer de réunir des fonds tout en respectant les règles de la santé publique. En lançant des événements virtuels, des tirages moitié-moitié, des calendriers de conservation, ainsi que la Randonnée au lac et la course des canards Duck and Run, les bénévoles de CIC ont prouvé que «quand on veut, on peut».  

4 : La protection nouvelle des milieux humides de la région boréale du Manitoba

CIC a joué un rôle prépondérant dans l’élaboration des codes de pratiques de conservation des milieux humides de la région boréale du gouvernement du Manitoba. Ces codes donnent, aux groupes professionnels, des directives claires sur les modes d’exploitation des sites avoisinant les milieux humides de la région boréale. Ils permettront de conserver plus de 22 millions d’hectares de milieux humides, ce qui représente plus du tiers de la superficie du Manitoba. Voici en quoi létablissement de ces codes est un pas en avant dans l’harmonisation de l’évolution économique et de l’intendance environnementale dans cette province. 

3 : La protection d’un joyau du littoral au marais St. Luke

CIC s’est porté acquéreur du marais St.Luke, l’un des rares milieux humides côtiers encore existants dans le sud-ouest de l’Ontario. Ce projet s’étend sur 197hectares d’habitat de prédilection pour les oiseaux migrateurs, dans l’une des zones les plus densément peuplées du pays. Voici plus dinformation sur ce vaste habitat, désormais protégé en permanence. 

2 : La promesse d’une reprise verte

Dans son énoncé économique de l’automne, le gouvernement du Canada a fait clairement savoir que l’économie et l’environnement évoluent de concert. Dans le cadre de la planification de la reprise post-pandémie, le gouvernement s’est engagé à investir, sur les 10 prochaines années, 631 millions de dollars dans la restauration des milieux humides, des prairies et des tourbières. Il sagit dune bonne nouvelle pour le monde de la nature et pour l’ensemble de la population. 

1 : Le lien insécable entre nous et la nature

En 2020, nous avons été ébahis par la générosité, la compréhension et la compassion de notre communauté de conservationnistes. Quand la pandémie a éclaté et que l’incertitude a pesé sur le monde qui nous entoure, vous nous avez rappelé que CIC est porté par une puissante équipe qui sera toujours prête à se mobiliser pour l’avenir de la faune et des lieux naturels que nous chérissons.  


S’il faut retenir une leçon de ce palmarès des faits saillants en cette fin d’année, c’est bien celle-ci : 2021 s’annonce très prometteuse. Le mouvement prend de l’ampleur. L’idée que nos communautés se font du rôle de la conservation dans leur existence est en train d’évoluer. Grâce aux progrès de la science, à de solides partenariats et à votre concours indéfectible, la prochaine année laisse entrevoir d’autres perspectives et de grandes réalisations pour la conservation.  

Nous avons hâte d’entamer avec vous une autre année qui passera à l’histoire.