Les bénévoles nationales de l’année - Canards Illimités Canada
Skip to main content
Récit
/
Bénévoles

Les bénévoles nationales de l’année

Deux championnes conservationnistes sur un pied d’égalité

juin 23, 2021
Les bénévoles nationales de l’année
Fraser River Delta, B.C. ©DUC

Chacun de nous a un rôle à jouer et une pierre à apporter à l’édifice. C’est la nature même du bénévolat. Depuis 79 ans, les bénévoles de Canards Illimités Canada (CIC) sont fidèles à cette profession de foi et font appel à leur passion et à leur pouvoir collectifs pour unir nos communautés et notre pays dans la promotion de la conservation.

Heureusement, il y a toujours des gens d’exception qui puisent en eux-mêmes les ressources qui leur permettent d’aller un peu plus loin, de donner un peu plus, d’inspirer les autres en donnant l’exemple, en mettant l’épaule à la roue et en passant à la vitesse supérieure quand il le faut.

Liz Kozakowski et Candace Franke sont des modèles exceptionnels. Elles ont d’ailleurs toutes deux été nommées Bénévoles nationales de l’année de CIC.

Ce prix est généralement remis à celui ou à celle qui s’est le plus illustré. Encore cette année, nous avons eu du mal à sélectionner le meilleur d’entre les meilleurs : tant de bénévoles nous éblouissent par leurs prouesses. Après avoir tenté par deux fois de briser l’égalité, nous avons dû nous rendre à l’évidence : elles méritaient toutes deux les grands honneurs.

En votre nom, je tiens donc à féliciter Liz, Candace et tous les autres bénévoles exceptionnels de CIC.

Jim Couch
Président, Canards Illimités Canada

 

Liz Kozakowski
Comité de Thompson, Manitoba

Première vendeuse de billets, collectrice de dons et promotrice de la conservation, Liz Kozakowski tient aussi à ce que les collectes de fonds soient « divertissantes ».

« Liz encourage et motive son comité à faire de son mieux et à tout mettre en œuvre, en donnant l’exemple et en persuadant ses collègues qu’il faut travailler tout en s’amusant », explique Brad Porath, gestionnaire des événements et des relations avec les bénévoles au Manitoba.

Sa démarche donne des résultats.

Jim Williams, 2015 Volunteer of the Year for Manitoba; Liz Kozakowski, 2016 Volunteer of the Year for Manitoba; Jim Anton,Manitoba Provincial Volunteer Council Chairman
Jim Williams; Liz Kozakowski; Jim Anton.©CIC

« Nos événements sont tellement divertissants que lorsque vient le moment de partir, à la fin de la soirée, les participants demandent déjà des billets pour les événements de l’année suivante », s’exclame Liz Kozakowski.

Bénévole de CIC depuis 28 ans, elle préside depuis 26 ans le Comité de Thompson. Elle a aussi été présidente de la vente des billets, présidente du district du Nord du Conseil provincial des bénévoles du Manitoba et coordonnatrice des enchères secrètes.

En 2016, son comité s’est classé bon premier pour les recettes réalisées grâce aux événements pour le Manitoba. Elle se fait une fierté de réduire le plus possible les dépenses pour permettre à CIC de récolter encore plus de fonds. Son succès, elle le doit en partie à la planification et à la préparation du repas de l’événement avec ses collègues bénévoles.

Elle est aussi très débrouillarde. Un jour où l’événement de CIC à Thompson avait lieu en même temps qu’un autre événement local prévu le même soir, elle a mis au point une campagne de promotion et publié un article dans le quotidien local pour attirer l’attention sur l’activité-bénéfice de CIC.

Animée d’une passion contagieuse pour la conservation, elle a invité des biologistes de CIC à présenter des exposés à l’occasion de cet événement pour insister sur l’importance de promouvoir la mission de CIC. Elle a posé des panneaux indicateurs annonçant les projets de CIC à Thompson et dans les environs. Elle a coordonné des séances d’information avec la chambre de commerce de sa localité. Et elle a parcouru des centaines de kilomètres pour assister à des réunions-ateliers de bénévoles à titre de membre du groupe de bénévoles dirigeants de CIC.

À ses yeux, tous les bienfaits que fait rejaillir la conservation récompensent largement ces efforts.

« Le bénévolat est très valorisant, surtout quand on sait tout le travail qu’accomplit CIC pour préserver la faune et les milieux humides. Idéalement, je souhaiterais que chacun soit conscient de l’importance de conserver l’ensemble du territoire et toute la faune, pour que tous les Canadiens puissent continuer de profiter du magnifique pays qui est le nôtre. »

Candace Franke
Comité des femmes de Saskatoon, Saskatchewan

« Quand on voit le résultat final des travaux de CIC, la décision n’est pas difficile à prendre : on tient à y participer, confie Candace Franke. Il suffit de prendre sa voiture pour visiter les chantiers et se rendre compte de tout le travail accompli. On a alors une bonne vue d’ensemble de la grande cause de la conservation. »

Bénévole de CIC depuis 21 ans, Candace Franke siège depuis 17 ans au Comité des femmes de Saskatoon, qu’elle préside depuis 15 ans. Elle a aussi siégé à deux autres comités de Saskatoon : celui des activités sociales et celui des commandites.

Candace Franke, DUC's Volunteer of the Year for Saskatchewan
Candace Franke ©CIC

« Candace voit la vie en vert, lance Keith Mackintosh, gestionnaire des événements et relations avec les bénévoles de CIC en Saskatchewan. C’est une meneuse, prête à tout pour CIC. Sa passion pour la conservation est sans pareille. »

Candace Franke est entrée au conseil d’administration de CIC en siégeant pendant plusieurs années, à partir de 2009, au comité de l’adhésion et des recettes. Comme bénévole, elle a aussi été première vendeuse de billets et collectrice de dons en nature et en argent. L’an dernier, elle a décroché deux commandites Bronze et une commandite de 5 000 $.

Son diagnostic de cancer du système lymphatique il y a plusieurs années n’a pas refroidi sa passion. « L’épreuve a été vraiment difficile. Il m’a fallu réunir toutes les forces qu’il me restait pour continuer, parce que c’était tout ce qui comptait vraiment pour moi. »

« Elle sait retomber sur ses pieds et rebondir, explique Keith Mackintosh. Sa fidélité au Comité des femmes, malgré ses problèmes de santé personnels et familiaux, est une véritable source d’inspiration pour tous les bénévoles. »

Pour Candace Franke, l’ardeur est la première qualité d’un bénévole, et elle entend bien continuer de donner l’exemple.

« Je sais que je ne peux pas sauver le monde, mais je crois que mon parcours, mon attachement et ma passion pourraient certainement trouver un écho chez d’autres, non seulement parce que je suis une femme, mais aussi parce que je suis une Canadienne pour qui la conservation du territoire et de l’eau comptent beaucoup. Cette grande cause devient encore plus grande quand les Canadiens sont de plus en plus nombreux à penser aux enfants de nos enfants. Car en jetant un regard sur le monde d’aujourd’hui, il faut aussi penser à demain. »