Prairie Wings : retour au bercail - Canards Illimités
Skip to main content
Récit
/
Bénévoles

Prairie Wings : retour au bercail

CIC se voit confier l’édition spéciale de cet ouvrage, qu’il a publié en 1946.

mai 13, 2021
Prairie Wings : retour au bercail
Karla Guyn, chef de la direction de CIC, reçoit l’ouvrage des mains de Patrick Lang. ©CIC

Octobre tire à sa fin dans le marais manitobain d’Oak Hammock. Le jour, Le thermomètre affiche 5 °C environ le jour et moins de zéro la nuit. Une tempête devrait s’abattre sur la région dans quelques jours, ce qui chassera les quelques bernaches récalcitrantes. Mais Patrick Lang monte une tente non loin du marais. Il tient à rester.

Cet ancien employé de CIC, aujourd’hui retraité, aide en fait un ami à nettoyer et réparer les 100 nichoirs installés, pour les hirondelles bicolores, dans le marais et ses environs; pour lui, c’est simplement plus facile de camper à proximité. Patrick Lang connaît bien le plein air : fervent de canot, il a fait des randonnées dignes d’une épopée et est parfaitement en mesure de tolérer la froideur des Prairies.

Il a décidé de visiter, pour un temps, l’environnement chaleureux du Centre de conservation du marais Oak Hammock, là où se trouve le siège national de CIC. C’est ici qu’il a consacré une partie des 24 années passées au service de CIC comme spécialiste des communications avant de prendre sa retraite, en 2002.

Il vient livrer à CIC un colis qui sort de l’ordinaire. C’est en fait un cadeau, qu’il a d’abord reçu et qu’il redonne aujourd’hui. Il s’agit du livre intitulé Prairie Wings (Les Ailes des Prairies).

L’exemplaire de Prairie Wings de Patrick Lang est presque en parfait état. ©CIC

Signé par Edgar M. Queeny et illustré de croquis de Richard E. Bishop, l’ouvrage a été publié en 1946 par Ducks Unlimited, Inc. À l’origine, il appartenait à Bert Cartwright, le premier naturaliste en chef de CIC. Il a finalement abouti dans la bibliothèque d’Angus Shortt, fidèle employé, qui a été artiste de la faune et rédacteur de CIC de 1939 jusqu’à sa retraite, en 1973.

Angus Shortt a non seulement été un artiste de talent, mais aussi un « homme doux et affable, qui pétillait d’humour », se rappelle Patrick Lang. « Il était toujours de bonne humeur et de bonne compagnie. » Patrick Lang était un bon ami d’Angus Shortt et de sa femme Betsy, auxquels il rendait souvent visite, à Winnipeg. En décembre 2001, Angus Shortt a donné ce livre à Patrick Lang en signe d’amitié.

Sur la page de garde volante, on peut lire ce petit mot d’Angus Shortt : « Ce livre m’a été offert en cadeau par Bert Cartwright. Je le donne aujourd’hui à Patrick Lang, de CIC, pour le remercier de son amitié exceptionnelle, réfléchie et sincère ».

« Je ne m’attendais vraiment pas à un tel cadeau, confie Patrick Lang. J’ai cru qu’il allait de soi de le redonner à Canards Illimités Canada, qui l’a publié à l’origine. »

Quasi neuf, ce plantureux livre cartonné de deux kilogrammes et de 254 pages, dont la couverture est ornée d’armoiries à feuil d’or, est une série d’études de la sauvagine en vol au crayon et en photos. Ces images illustrent des comptes rendus techniques mais éloquents, qui évoquent la passion d’Edgar Queeny pour la sauvagine.

Prairie Wings est illustré d’une série d’études de la sauvagine en vol au crayon et en photos et d’une planche en quadrichromie représentant des canards colverts en plein vol. ©CIC

En recevant le livre des mains de Patrick Lang, Karla Guyn, chef de la direction de CIC, a déclaré que ce don « ne pouvait pas mieux tomber, puisque CIC fête son 80e anniversaire en 2018 ».

Ils ont tous deux pris le temps d’admirer les photos du livre signé par Richard Bishop sous le titre judicieux de « Prairie Wings », ainsi que la planche en quadrichromie illustrant des canards colverts en plein vol, de

Ce livre restera sous bonne garde dans la bibliothèque des documents de recherche de CIC, avec plusieurs autres précieux ouvrages liés à l’histoire de CIC.

Prairie Wings est sans doute rentré au bercail pour longtemps. Patrick Lang était très heureux de redonner à CIC ce pan entier de son histoire.

« Qu’un organisme fête son 80e anniversaire, tout en continuant de réussir et d’apportant sa contribution à la santé de sa planète est un véritable exploit, s’exclame Patrick Lang. Les décisions de conservation de CIC s’inspirent de la science, et non d’une idéologie. À mes yeux, CIC est porteur d’espoir. »

« Fidèles au poste. »