Courtiser la nature - Canards Illimités Canada
Skip to main content
Récit
/
Conservationniste, Faune, Milieux humides, Partenariats

Courtiser la nature

Vidéographe, Brian Keating est aux premières loges du spectacle de la chorégraphie aviaire

décembre 13, 2019
Vidéographe de la nature Brian Keating.
Vidéographe de la nature Brian Keating. © CIC

Naturaliste, Brian Keating se souvient qu’il avait l’habitude d’épier, à Frank Lake, ses premiers spectacles de danse nuptiale et d’accouplement rapide de l’avocette d’Amérique. Vidéographe de la nature, il est aussi conférencier et ardent défenseur des écosystèmes et de leur puissance pour secourir un monde en difficulté.

Il a parcouru ce monde à la recherche d’oiseaux, de mammifères et d’insectes rares, qu’il a pour la plupart captés sur vidéo en montant des spectacles qui ont été publiés en ligne et sur les chaînes de télévision Discovery et National Geographic. Mais il a élu domicile à Calgary. Et puisque Frank Lake est à moins d’une heure de là où il habite, il prend tous les printemps, avec sa femme Dee, le chemin du milieu humide de l’endroit pour observer les innombrables oiseaux qui y séjournent dans leur parcours migratoire. Le printemps dernier, ils sont arrivés juste à temps pour voir 400 avocettes d’Amérique se poser, se nourrir et s’accoupler.

« La majorité de la population des Prairies s’est sans doute déplacée pour assister à ce spectacle ce jour-là », se rappelle-t-il.

Certaines avocettes participaient à d’élégantes danses de parade nuptiale digne des salles de bal de Jane Austen.

« Je n’avais jamais assisté à un tel spectacle, explique-t-il. Je ne savais pas que les oiseaux s’adonnaient à un bal aussi élaboré. »

Que dire de la chorégraphie aviaire? La femelle reste immobile pendant que le mâle toilette son plumage. Elle se penche vers l’avant et étend le cou. Elle effleure de la tête la surface de l’eau. Le mâle patauge ensuite de-ci de-là devant elle et s’approche petit à petit. Il étend enfin une aile au-dessus du dos de la femelle et l’accouplement a lieu. Après l’acte, le couple se pavane sur l’eau, en croisant le bec, comme s’ils se tenaient la main.

« C’était magique, lance Keating. Nous avons été émerveillés. »

L’avocette d’Amérique
L’avocette d’Amérique © CIC

Le naturaliste remercie Canards Illimités Canada (CIC) d’avoir préservé ce milieu humide riche en canards. « Le lac avait l’habitude de s’assécher chaque année et le niveau d’eau était irrégulier. CIC l’a stabilisé à la fin des années 1980, et le lac est devenu l’une des zones sauvaginières les plus productives des environs de Calgary. »

Ces jours-ci, quand il ne promène pas son objectif sur les fringantes avocettes, il sillonne en canot la rivière Nahanni, visite le Parc national remarquablement réaménagé de Gonarezhou dans le Zimbabwe ou explore d’autres régions de l’Afrique qu’il adore tant.

Nous vous invitons à visionner cette série de vidéos intitulée Great Big Nature, réalisée dans le cadre d’un partenariat avec CIC et de nombreux autres commanditaires et destinée à promouvoir la vie en plein air et à motiver les spectateurs à adopter le principe de la conservation.