Québec - Canards Illimités Canada Skip to main content

Québec

Les milieux humides sont essentiels au maintien de la biodiversité et de la qualité de l'eau

Province

Les milieux humides sont essentiels

Au Québec, l’ensemble des milieux humides représentent un intérêt de taille pour la conservation.

Ils sont indispensables au maintien de la biodiversité et de la qualité de l’eau, et ils contribuent à la lutte contre les changements climatiques. Certains secteurs d’intervention ont toutefois été ciblés prioritaires au cours des dernières années : la vallée du Saint-Laurent, la rivière des Outaouais, l’Abitibi et la plaine du lac Saint-Jean.

Une pression constante s’exerce sur ces habitats fragiles. Au fil du temps, l’urbanisation et l’industrialisation ont eu des effets dévastateurs sur les milieux humides, mettant en péril les grandes richesses naturelles du Québec.


Notre succès de conservation

324

Projets d'habitat sous notre responsabilité

38, 140 Hectares conservés

17, 6 millions Hectares influencés

© CIC

Les milieux humides sont importants pour vous ?

Aidez à sauvegarder ces zones essentielles en faisant un don à CIC.

Une étude récente montre que 83 % des Québécois sont préoccupés par la disparition des milieux humides. Elle indique aussi que les Québécois sont prêts à faire un don annuel moyen de 42,55 $ pour financer des initiatives en conservation et en restauration des milieux humides.

Faites un don aujourd’hui

Cartographie des zones humides du Québec

Exemples de nos priorités de conservation au Québec

Projet Île-du-Grand-Calumet Projet Île-du-Grand-Calumet

Projet Île-du-Grand-Calumet

Le site visé pour la protection est de très grande valeur écologique. Il est situé dans un secteur de la rivière des Outaouais qui abrite au moins une quinzaine d'espèces floristiques et fauniques d'intérêt régional, provincial et fédéral. Le projet permettra de protéger plus de 50 hectares de milieux naturels.

Projet Bas-Saint-Laurent  Projet Bas-Saint-Laurent

Projet Bas-Saint-Laurent

Situé au nord du Lac Pohénégamook, le projet vise la protection d’une mosaïque de marécages et de tourbières boisées d’une superficie de 30 hectares. La rivière Saint-François traverse la propriété et constitue un habitat dans lequel on retrouve la tortue des bois, une espèce vulnérable au Québec.

Intendance Lac Saint-PierreIntendance Lac Saint-Pierre

Intendance Lac Saint-Pierre

Le Lac Saint-Pierre, reconnu comme une région majeure pour la biodiversité, abrite 288 oiseaux sauvages, dont 168 espèces qui y nichent. C’est aussi la halte migratoire la plus importante pour la sauvagine du Saint-Laurent. La zone littorale du lac Saint-Pierre abrite au moins 67 espèces menacées, vulnérables ou susceptibles d’être désignées comme telles, dont le dard de sable et le chevalier cuivré.

Intendance Rivière-du-Sud  Intendance Rivière-du-Sud

Intendance Rivière-du-Sud

Ce complexe de milieux humides couvre 1 160 hectares. On y retrouve notamment le petit blongios, un oiseau de la famille du héron, et la tortue géographique, qui sont des espèces vulnérables. Ce projet vise à freiner les pressions liées à l’activité humaine et à augmenter le potentiel de ces lieux pour les oiseaux aquatiques.