Québec

faire descendre

L’automne venu, la Vallée du Saint-Laurent s’anime. Douze millions d’oiseaux migrateurs représentant 50 espèces différentes la survolent. Les représentants de la sauvagine comme les canards noirs, les harles et les macreuses comptent sur cette corne d’abondance de terre et d’eau.

Le Québec est exceptionnellement riche en milieux humides, qu’il s’agisse des étangs et des marais inondés par l’eau douce des crues ou de l’eau saumâtre et salée, des marécages et des tourbières abreuvées par les pluies. Ces milieux humides – ainsi que les innombrables lacs, cours d’eau et zones riveraines qui les bordent – couvrent environ 27 % du territoire québécois.

Le Québec compte aussi 6 000 kilomètres de littoral marin dans le golfe du Saint-Laurent, la baie d’Ungava et la baie d’Hudson. Parmi ces habitats, le couloir du Saint-Laurent est très important en raison de l’abondance et de la diversité de ses milieux humides.

Pourquoi les milieux humides du Québec sont menacés

Malgré toutes ces richesses naturelles, quatre siècles d’urbanisation et d’industrialisation ont eu des effets dévastateurs sur les milieux humides. Cette pression continue de s’exercer sur ces habitats.

Le développement

L’étalement urbain et le développement se poursuivent à un rythme affolant. De 70 % à 90 % des milieux humides ont disparu dans les zones urbaines et agricoles du Québec. Le problème est accentué par des activités comme le drainage forestier, l’aménagement de routes et de voies ferrées, ainsi que par le développement de la voie maritime et la régulation des eaux du Saint-Laurent.

comment nous conservons les milieux humides du Québec

Au Québec, nous nous sommes dotés d’une stratégie intégrée pour la conservation des milieux humides.

Politiques des milieux humides et planification

Nous veillons à mettre en œuvre des politiques juridiques et réglementaires efficaces, en assurant la liaison avec le gouvernement et en participant à des consultations publiques, à des groupes de travail et à des comités parlementaires. Nous collaborons aussi avec les administrations municipales et régionales pour faciliter une meilleure intégration des milieux humides dans l’aménagement du territoire. Notre objectif consiste à prévenir la perte des milieux humides et à promouvoir la gestion durable de ces zones naturelles importantes.

Les ressources

Pour faciliter l’aménagement du territoire et apporter des changements en amont de celui-ci, nous collaborons avec des partenaires afin de mettre au point des outils à partir des connaissances acquises, par exemple le projet de cartographie détaillée des milieux humides pour les zones habitées du sud du Québec.

La recherche

Notre science de pointe et nos outils cartographiques nous permettent de répertorier les milieux humides, surtout dans les zones moins connues de la forêt boréale et du nord du Québec. Nous partageons nos outils cartographiques avec les décideurs des gouvernements et des organismes chargés de l’intendance des bassins versants.

La conservation

Nous recensons, protégeons, restaurons et assurons la gestion des milieux humides essentiels. Depuis 1976, nous avons protégé plus de 50 sites et aménagé plus de 180 milieux humides. Nous consacrons nos efforts de protection essentiellement dans le corridor des basses terres du Saint-Laurent, en tâchant de consolider des sites existants comme les milieux humides qui longent la rivière des Outaouais et la rivière du sud de la Montérégie.

L’éducation

Nous misons sur l’éducation des conservationnistes de demain grâce au programme des Centres d’excellence des milieux humides, tel que celui mis sur pied par l’École secondaire du Mont-Sainte-Anne.

La forêt boréale

Nous sommes fiers du rôle que nous jouons dans la conservation des milieux humides et de la sauvagine dans la forêt boréale et le Nord du Québec. Nous faisons partie de différents groupes de travail qui se consacrent à l’élaboration de l’initiative du Plan Nord du gouvernement du Québec et à différentes activités de recherche complémentaires.

Voici comment vous pouvez nous aider

Faites un don

Grâce à votre contribution financière, nous pourrons préserver l'habitat, faire de la recherche, promouvoir les politiques d'intérêt public, éduquer et sensibiliser.

Participez à nos activités-bénéfice

Prenez part à une activité-bénéfice dans votre région. Vous en garderez des souvenirs inoubliables.

Devenez bénévole

Faites partie de notre grande famille de bénévoles pour acquérir de l'expérience, rencontrer d'autres conservationnistes et vous amuser tout en militant pour la conservation.