Île-du-Prince-Édouard

faire descendre

Vous aurez beau visiter l’Île-du-Prince-Édouard maintes et maintes fois, ses falaises rougeâtres, ses rivages sablonneux et ses collines ondoyantes ne vieillissent jamais. Que ce soit pour se tremper les orteils à la plage du parc provincial de Basin Head, pour pagayer dans les eaux calmes de la rivière Souris ou pour admirer les canards noirs plonger dans le marais salé de Wolfe Inlet, cette île dégage une atmosphère exceptionnelle. Et la faune qu’elle héberge est exceptionnelle elle aussi.

Les milieux humides et les zones côtières de l’Île-du-Prince-Édouard accueillent des représentants de la sauvagine provenant aussi bien des Antilles que de la région subarctique. La sauvagine peut y nicher et y élever sa progéniture. Les milieux humides filtrent l’eau, protègent notre littoral et nous permettent de communier avec la nature. l’Île-du-Prince-Édouard a beau être petite, elle remporte des victoires énormes pour la conservation.

Pourquoi les milieux humides de l’Île-du-Prince-Édouard sont menacés

Les milieux humides de l’Île-du-Prince-Édouard offrent un habitat essentiel à des millions de représentants de la sauvagine migratrice. Ils amortissent les marées et les tempêtes qui causent l’érosion et les inondations. Ils fournissent des endroits pour pêcher, faire des randonnées, pagayer, chasser et se distraire.

Les milieux humides, qui constituent l’habitat essentiel de la sauvagine, sont en péril. © CIC

L’évolution de l’environnement

L’évolution de notre environnement fragilise les milieux humides de l’Île-du-Prince-Édouard. Chocs météorologiques, hausse des niveaux de la mer, étalement urbain, conversion des terrains : 65 % des milieux humides des zones littorales du Canada ont été altérés ou détruits. Le moment est venu d’y mener des efforts de conservation pour protéger les caractéristiques naturelles qui définissent le littoral est du Canada. Ce sont des trésors que nous ne pouvons pas nous permettre de dilapider.

Comment nous conservons les milieux humides de l’Île-du-Prince-Édouard

Canards Illimités Canada, qui est l’un des organismes de conservation les plus dignes de confiance au Canada, conserve les milieux humides menacés avant qu’il soit trop tard, en ciblant les zones dans lesquelles les taux de perte des milieux humides sont élevés. Nous sommes des experts dans la restauration de l’habitat. Nous pouvons remettre en état les milieux humides drainés et endommagés.

Or, nous ne pouvons y arriver seuls. Chaque hectare que nous avons restauré, nous le devons à nos propriétaires fonciers, bénévoles et supporteurs enthousiastes.

le marais salé de Wolfe Inlet

Wolfe Inlet, qui est l’un des plus vastes marais salés intacts à subsister dans l’île, accueille une infinie variété de représentants de la faune et de la flore, dont des canards noirs, des oiseaux de rivage, des mouettes et goélands, des oiseaux de proie et la zostère marine, entre autres. Le programme de conservation de Canards Illimités Canada permettra de conserver cet habitat essentiel pour les générations à venir.

Les barrages, les digues et les passes à poissons

Dans toute la région de l’Atlantique, CIC assure la gestion de plus de 21 043 hectares de milieux humides et 550 ouvrages de régulation des eaux et digues. Cent-soixante de ces ouvrages sont dotés de passes qui permettent aux poissons d’avoir accès aux milieux humides et d’en sortir. CIC réaménagera les sites clés chaque année pour que ces habitats continuent de soutenir la sauvagine, les poissons et les autres représentants de la faune.

La science

Les éminents scientifiques de CIC constatent les répercussions de l’activité humaine sur le paysage de la région de l’Atlantique, et leurs constatations permettent d’éclairer les politiques d’intérêt public. Ils apportent des réponses aux préoccupations environnementales les plus impératives dans cette province. Qu’il s’agisse de passes à poissons ou de restauration des marais salés, notre recherche est indispensable pour la faune et le grand public.

L’éducation

Dans la région de l’Atlantique, ce sont nos programmes d’éducation qui préparent les chefs de file de la conservation de demain. Nous initions le grand public aux merveilles des milieux humides en lui offrant une formation qui lui donne des occasions d’apprendre en plein air.

Le programme Sur la piste des marais

Notre programme Sur la piste des marais permet de découvrir toute la vie qui rampe, nage et sautille dans les milieux humides. Ce programme d’éducation exceptionnel offre de l’enseignement en classe jumelé à des excursions dans les milieux humides, ainsi qu’une formation pratique, en plus de permettre aux élèves de communier avec la nature. CIC offre le programme Sur la piste des marais dans les écoles de toute la région de l’Atlantique et a attiré plus de 150 000 élèves.

La Journée de la relève des jeunes sauvaginiers

Dans l’Île-du-Prince-Édouard, nos employés et nos bénévoles participent à la Journée de la relève des jeunes sauvaginiers, au cours de laquelle les enfants de 12 à 17 ans peuvent apprendre l’art de vivre en plein air, les techniques de chasse et la conservation de la faune. Ces jeunes fervents du plein air ont ainsi l’occasion non seulement de communier avec la nature, mais aussi d’apprendre à partir de l’expérience de conservationnistes et de sauvaginiers chevronnés.

Nouveaux articles à venir

Revenez pour en apprendre davantage sur notre travail