Qu'est-ce qu'un milieu humide ? — Ducks Unlimited Canada Skip to main content

Les milieux humides

Secteur d’intérêt

Ce que nous faisons chez CIC

Les milieux humides du Canada sont très diversifiés. Elles prennent la forme de marais, de tourbières, de fens, de marécages et d'eaux libres. On les trouve dans les prairies, dans la forêt boréale, le long des côtes et même dans la toundra. Chaque type contribue à la santé et à la sécurité de nos communautés.

Les milieux humides sont définis comme des terres saturées d'eau suffisamment longtemps pour favoriser les processus humides ou aquatiques, comme l'indiquent les sols mal drainés, la végétation et d'autres activités biologiques adaptées à un environnement humide. (Groupe de travail national sur les milieux humides, 1997).

Les écosystèmes des milieux humides fournissent de nombreuses sources de nourriture à toute une variété de plantes, d'insectes, de microbes, de sauvagines et d'animaux sauvages.

Les plantes des milieux humides absorbent le dioxyde de carbone pendant leur croissance et, lorsqu'elles meurent, ce carbone n'est pas relâché dans l'atmosphère. © CIC

Les milieux humides nous protègent des inondations, des sécheresses et des changements climatiques. Ils protègent la faune et la flore en offrant à des centaines d’espèces des endroits sûrs pour manger, dormir et élever leurs petits. Ils nous offrent des lieux naturels pour jouer, apprendre et explorer. Ils nettoient également l’eau dont nous profitons sur les plages, dans les lacs et les rivières.

Types de milieux humides

Les milieux humides du Canada peuvent être classés en deux grandes catégories : les milieux organiques et les milieux minéraux.

Milieux humides organiques

Les milieux humides organiques sont également connus sous le nom de tourbières. Ces milieux humides présentent une accumulation abondante de tourbe sur laquelle se développent des sols organiques (à l’exclusion des folisols). Ces milieux humides peuvent être des marécages, des marais ou des milieux humides d’eau libre peu profonde.

Tourbières

Tourbières

Les tourbières sont des zones de dépôts profonds de matières organiques peu décomposées (appelées tourbe).

Fens

Fens

Les fens sont des tourbières avec des dépôts organiques profonds et sont influencés par un mouvement lent et latéral de l'eau.

Milieux humides minéraux

Les milieux humides minéraux se trouvent dans des endroits où il y a un excès d’eau à la surface et où il y a peu ou pas de matière organique ou de tourbe pour des raisons géomorphiques, hydrologiques, biotiques, édaphiques (liées au sol) ou climatiques. Ces milieux humides se distinguent par des sols gleysoliques ou des phases tourbeuses de ces sols.

Marais

Marais

Les marais sont des milieux humides périodiquement inondés par des eaux stagnantes ou se déplaçant lentement et créant un sol riche en nutriments.

Marécages

Marécages

Le plus souvent reconnus comme des zones riveraines de cours d'eau, de lacs et de plaines inondables, les marécages sont soit arborés, soit arbustifs.

Milieu humide peu profond et ouvert

Milieu humide peu profond et ouvert

Les mileux humides peu profondes à eaux libres ont une profondeur inférieure à deux mètres, mais elles sont trop profondes pour que la végétation des marais émergents puisse s'y établir.

Fonctionnement des milieux humides

Les milieux humides agissent comme des éponges, absorbant la pluie et la neige fondue, et peuvent libérer lentement l’eau pendant les saisons plus sèches.

Ils constituent un filtre naturel, ralentissant le débit de l’eau, où la végétation aquatique et les bactéries peuvent décomposer les contaminants et stocker l’azote au lieu de le rejeter dans l’atmosphère sous forme de dioxyde de carbone.

Les milieux humides sont souvent des systèmes aquatiques très connectés qui transportent de l’eau et des nutriments sur de longues distances, ce qui les rend vulnérables aux aménagements qui bloquent leur flux naturel.

Infrastructure naturelle

Ce que nous faisons chez CIC

Nous poursuivons sur la lancée de nos succès, en travaillant avec ceux qui nous soutiennent pour protéger et restaurer les milieux humides du Canada.

Selon les estimations, 25 % des marais, tourbières, marécages et autres étendues d’eau riches en carbone et bordées de quenouilles qui subsistent dans le monde se trouvent à l’intérieur des frontières du Canada. Les milieux humides sont de mieux en mieux connus, mais ils continuent de disparaître. Dans les régions méridionales du Canada, jusqu’à 70 % des milieux humides ont déjà été détruits ou dégradés. Ce chiffre grimpe jusqu’à 95 % dans les régions densément peuplées. Leur disparition se poursuit, tout comme les nombreux avantages qu’ils procurent.

Cartographier les milieux humides : depuis 1979, CIC utilise la photographie aérienne et l’imagerie satellite pour cartographier et inventorier des millions d’acres de milieux humides à travers le Canada. En 2002, nous avons commencé à plaider en faveur d’un système national d’inventaire et de surveillance des milieux humides et, avec le soutien de plus de 150 partenaires de la conservation, nous avons créé une base de données – l’Inventaire canadien des terres humides.

En savoir plus sur l’inventaire canadien des milieux humides

Ducks Unlimited Canada Research scientist Pascal Badiou.

S'inscrire à Infolettre-Canards dès aujourd'hui

Apprenez-en plus sur les succès de CIC en matière de conservation et découvrez des opportunités pour aider à créer un monde plus sain.

Oui, envoyez-moi des nouvelles mensuelles